Les Langues celtiques et le début de leur littérature

par Yvan Guéhennec

languesLes langues celtiques modernes sont toutes issues des langues parlées dès la Protohistoire et le haut Moyen Âge dans le vaste monde celte qui s’étendait de l’Hispanie aux îles Britanniques. Acculées à l’Ouest de l’Europe, en Irlande, en Grande-Bretagne et en Bretagne armoricaine, les langues celtiques ont connu chacune un développement autonome les faisant s’éloigner les unes des autres. Cependant, à y regarder de plus près, nous pouvons voir que, malgré des siècles de séparation historique et géographique, ces langues partagent toutes des réalisations communes. Ce qui laisse supposer l’existence de liens bien plus étroits qu’on ne voulait le croire ; Taliesin vivait en Galles ou dans le Vieux Nord des Brittons mais séjourna en presqu’île de Rhuys près de Vannes, Guidnerth était un prince gallois qui faisait pénitence à Dol. Pourquoi une tournure syntaxique galloise se retrouve-t-elle exactement dans le breton vannetais ? Comment un mot de ce même dialecte peut-il nous amener à comprendre un terme du calendrier gaulois de Coligny ? Autant de questions auxquelles répond cet ouvrage qui passe en revue, en les comparant systématiquement, l’ensemble des langues celtiques anciennes et contemporaines.

 
 
 
 

ISBN : 978-2-915915-37-7
EAN : 9782915915372
Dépôt légal : février 2012
Format : Dos carré collé – 316 pages
Dimensions (en cm) : 14,5 x 20,5
Prix TTC : 22 €

SOMMAIRE

Avant-propos

Première partie
Les langues celtiques

I. LES ORIGINES
A. Langues indo-européennes et langues celtiques
le terme indo-européen – tableau des langues indo-européennes – le mot frère dans les langues indo-européennes – la fable de Schleicher – naissance du celtique – le celtique langue indo-européenne – convergences et divergences – évolution des phonèmes indo-européens en celtique – celtique et italique – celtique et germanique – italo-celtique – exemples de termes fondamentaux – *deiwos – la racine *ar – les trois mondes celtiques : vocabulaire – idéologie de la pensée-parole-action : vocabulaire – le gaulois sentike/le breton hentez – la notion nuit-jour : vocabulaire – la salutation gwyn ei fyd.

B. Classification des langues indo-européennes et celtiques
la géographie – centum/satem – la classification s/h – le *kw indo-européen – la classification /k/ et /p/.

II. LES PREMIÈRES ATTESTATIONS ÉCRITES DES LANGUES CELTIQUES
A. Les inscriptions gauloises
exemple d’inscription – la racine *al – le calendrier de Coligny – le problème de equos : solution.

B. Les inscriptions lépontiques
présentation – l’alphabet de Lugano – exemple d’inscription.

C. Les inscriptions celtibères
Bottorita – kue et ke.

D. Les inscriptions galates

III. LA FIN ET LE LEGS DES LANGUES CELTIQUES CONTINENTALES
causes et legs
Rome et le christianisme – les graffites de La Graufesenque – les nombres en gaulois – anthroponymes et théonymes gaulois – l’inscription d’Auxey – étude de cantalon – toponymes gaulois.

IV. LES LANGUES CELTIQUES INSULAIRES
A. Les langues gaéliques
l’irlandais
chronologie – la Bérla Féni – historique de la langue – l’irlandais ogamique – les bethe-luis-nin et le forfedaaicme et ogam – inscriptions ogamiques – le vieil-irlandais : les documents écrits – la lénition – l’apocope et ses conséquences – thèmes et déclinaisons – genre et nombre – substantif et adjectif – les cardinaux et les déclinaisons – l’accentuation – les voyelles épenthétiques – les diphtongues – les mutations consonantiques – conjugaison des prépositions et des verbes – le verbe parler – les préverbes – ro en irlandais et en breton – le moyen-irlandais : les écoles bardiques – littérature – les ouvrages principaux – l’irlandais moderne – la réforme de 1948 – les mutations – caol le caol agus leathan le leathan – consonnes et voyelles – la syncope – les nombres – articles et prépositions – les pronoms sujets – conjugaison des prépositions – être et avoir et is – les formes du verbe.

le manx
origine – irlandais et manx – premières traces écrites – orthographe – la numération – être et avoir.

le gaélique d’Écosse
gaélique et irlandais – le Dál Riata – Gaëls, Brittons et Pictes – périodes et littérature – évolution du gaélique d’Écosse – les mutations et les nombres – les verbes être et avoir.

B. Les langues brittoniques
premières références – Britton et Breton – brittonique et gaulois – chronologie – Guidnerth – évolution des phonèmes du brittonique commun – les néo-langues brittoniques – le Cad Goddau – croissance des divergences – knocc, knou et tnou – évolution de -st, -ks, -kt – la chute des finales – la fin des déclinaisons – une nouvelle syntaxe – le rôle syntaxique des mutations – les mots latins en brittonnique (Loth & Jackson).

le cambrien
brittonique du Nord-Ouest, brittonique du Sud-Ouest – naissance des divergences – la numération en cambrien.

le gallois
apparition – le vieux-gallois – le gallois médiéval – les textes des cynfeirdd – les textes mythologiques et classiques – littérature et langue unifiée – le gallois moderne : l’alphabet – les diphtongues galloises, corniques et bretonnes – -aw en gallois – le gallois lladr et le breton laer – les voyelles – la copule is – l’article – le genre – le singulatif – le pluriel gallois – la place de l’adjectif – équatif et comparatif – adjectifs irréguliers – les pronoms en gallois – les pronoms et la syntaxe – les mutations après les pronoms – présentation des mutations – le rôle syntaxique des mutations – le verbe gallois : formes synthétiques et formes analytiques – les désinences – le verbe bodbod en tant qu’auxiliaire – la préposition adverbiale ynwedigwneudgwneud en tant qu’auxiliaire – l’emploi de daru – l’emploi de gan – le verbe avoir – le système numéral – formes populaires et formes classiques – singulier et pluriel après le numéral.

le cornique
origine – les deux Domnonées – Cornovia/Cornubia/Kernow – l’émigration – les plus anciens documents – Zeuss – cornique et
breton : d/t > s ; nt/nd > ns – absence de vocalisation en cornique – nn > dn breton et gallois (G. Pennaod) – être et avoir en cornique – les pronoms sujets – la préposition gans – les cardinaux – étude de Pascon agan Arluth (G. Pennaod) – faire en cornique – moyen-cornique et néo-cornique – comparaison avec le breton et le gallois – le locatif moyen-cornique, moyen-breton et moyen-gallois.

le breton
origine géographique et historique – les Romains en Armorique – les Brittons en Armorique – Ledaw et BrithPrettona – langue bretonne et langues voisines – la ligne Loth : discussion – langue de la noblesse – les Normands en Bretagne – les guerres – 1532 – le renouveau actuel : renouveau et écoles – apparition de la langue bretonne – le vieux-breton : Fleuriot, Jackson et Hemon – le vieux et le moyen-breton : évolution de la langue – déplacement de l’accentuation – les consonnes entre voyelles – la lénition – Pays vannetais et Nord-Ouest – présentation phonétique de la lénition – évolution détaillée des phonèmes : voyelles, diphtongues et consonnes – nouveau déplacement de l’accentuation – la copule is en vieux-breton – exemples et origine (L. Fleuriot & C. Evans) – le moyen-breton : de nouveaux bouleversements – Giraud de Cambrie – évolution des phonèmes : vocalisation, kn- et tn-, -etw et -id, dl- et le nouveau -s – le breton contemporain : les dialectes sont assurés – Pays vannetais et Nord-Ouest : exemples – la seconde lénition – la mutation nasale – Pierre de Châlons (Gw. Le Menn) – les phonèmes du breton contemporain – phonématique des voyelles – consonnes sourdes et sonores – mutations et morphologie – les séries de mutation – le substantif – le pluriel (P. Trépos) – sémantique des pluriels – l’adjectif – l’adjectif et les mutations – les degrés – adjectifs dits irréguliers – les pronoms personnels – verbes réguliers et irréguliers – avoir en breton : breton contemporain et moyen-breton – les désinences personnelles d’avoir en vannetais et cornique (F. Le Roux & K. George) – hon eus et meusomendevout en haut-vannetais maritime (J. Belz) – la déclinaison du nom verbal en breton vannetais – en devout et bod en gallois : aspects de convergence – le verbe breton et les postpositions – les nombres – brezhoneg ar Gevred – le vannetais : dialecte breton (Ch. Guyonvarc’h & K. Jackson) – le(s) Fragment(s) de Bignan – le Prône – le breton vannetais de von Harff – les Filles du Bourg-de-Batz (Guérande) – le fait dialectal – formation historique du vannetais – aspects particuliers – la labialisation – vannetais et gallois – désinences en -a – infinitif en -ein – la palatisation – rh- un fait vannetais et gallois (L. Fleuriot) – formes vannetaises et formes bretonnes anciennes – la ligne Trieux-Laïta (E. Vallérie) – Vallérie et Fleuriot : pas d’oppositions – breton moderne et formes anciennes (néologismes) : koskor, da et no (G. Pennaod) – langue bretonne et influence romane (vocabulaire, syntaxe) : même phénomène en gallois.

le picte
présentation – l’Écosse – premières références – Cruithne et *krwitanoArmes Prydein – Gaëls, Brittons et Pictes – Dál Riata – disparition du Cruithentúath – Bède et les langues de l’île de Bretagne – l’ethnonyme Picte – la toponymie picte – les inscriptions ogamiques – les inscriptions non ogamiques – analyse – la question de la labio-vélaire *kw – le pritanic (K. Jackson).

 

Seconde partie
La naissance des littératures celtiques

I. LA LITTÉRATURE ORALE CELTIQUE
la première littérature celtique est une littérature orale – Protohistoire, Antiquité et Moyen Âge – la langue est l’expression du pouvoir, de la nationalité, du clan, de la famille – la tradition et la parole – Fintan et Taliesin – d’une oreille à l’autre – langue et tradition (F. Le Roux).

II. LA LITTÉRATURE GAÉLIQUE
A. La littérature irlandaise
le contenu protohistorique – les scribes chrétiens – littérature et grammaire – les filid – les textes littéraires : les cycles – la chronologie mythologique – le Livre des Invasions de l’IrlandeCath Maige Tuired – les Túatha Dé Danann – Amairgin – Gaedel Glas et la langue irlandaise – le Dialogue des deux sagesImmram Brain – les 5 éléments et les 4 talismans – les triades – les coiced – Irlande et Galles – la Taín Bó Cúailnge – Medb, Macha, Conchobar et Cúchulainn – la geisAinslige Óenguso – le Dagda – Lamentations de la vieille femme de Beare – le cycle de Finn – le Dinnshenchas Erenn – la Poursuite de Diarmaid et Gráinne – le cycle historique – Buile Shuibne.

B. La littérature écossaise
Alba – Irlande et Écosse – le Dál Riada – le druide Cathbad et les hommes d’Écosse – Cúchulainn en Écosse.

C. La littérature mannoise
l’île de Man – Manaman Mack Clere.

III. LA LITTÉRATURE BRITTONIQUE
présentation – Galles, Cornouailles, Bretagne – littérature brittonique et littérature irlandaise.

A. La littérature galloise
dieux et héros – la littérature galloise dans le cadre européen
 (S. Zimmer) – les Plant Dôn – les plus anciens textes : Culhwch et Olwen, les Quatre Branches du Mabinogi, les Mabinogion. Les traducteurs et les éditions, J. Loth, P.-Y. Lambert, Jones & Jones, S. Davies, Abeozen, D & R. Ifans – structure de composition (S. Davies) – Llyfr Gwyn Rhydderch, Llyfr Coch HergestKulhwch ac Olwen – la diaspad – Arthur, Olwen, Branwen, Yspadddaden – le Twrch Trwyth – Annwfn – un récit panceltique (L. Fleuriot) – sens du terme mabinogi – Pwyll – Arawn – épreuves des trois fonctions – Rhiannon et l’Aurore celtique – Branwen – Bendigeiduran – Matholwch – Branwen/Bronwen – Manawydan – Math – Pryderi – Goewin – les LlyfrauLlyfr TaliesinYmddiddan Myrddin a Thaliesin – la parole vraie – Gofannon – Myrddin – Afallennau MyrddinArmes Prydein – la littérature prophétique – les cynfeirdd – la métrique galloise – les gogynfeirddHistoria Brittonum de Nemnius – le Gododdin – Taliesin – Hanes Taliesin – le Canu Llywarch Hen – le Canu HeleddYstafell Gynddylan – le Cad Goddau – les triades – l’Ordre bardique – Trioedd Ynys Prydein – Geoffroy de Monmouth – Historia Regum Brittanniæ – les cywyddwyr – le cywydd et la cynghanedd – Dafydd ap Gwilym.

B. La littérature cornique
les premières traces – Drustan et Conomor – histoire du Cornwall – les grands documents : Pascon agan Arluth, Beunans Meriasek, Beunans KeBeunans Ke : présentation – An Pascon (G. Pennaod).

C. La littérature bretonne
les débuts – littérature et conflits – Grande-Bretagne et Petite-Bretagne – les monastères – le rayonnement – les Vitæ – Gildas – De Excidio Britanniæ – les cartulaires – Unbennyaeth Prydein – Gwenn Teirbronn – Chrétien de Troyes et la Bretagne – Érec et Énide – Bretagne/Irlande (Ch.-J. Guyonvarc’h) – Bretagne/pays de Galles (D. Laurent) – le moyen-breton – Ivonet Omnès (L. Fleuriot) – le théâtre breton (Gw. Le Menn) – les textes – la métrique bretonne (R. Hemon & É. Ernault).

Bibliographie