Triades, bardes et druides dans l’histoire et l’imaginaire – Études sur le renouveau celtique du XVe au XVIIIe siècle

par Philippe Jouët

triadesLe retour des Celtes dans l’imaginaire européen a pris des chemins très divers selon les époques et les milieux. La découverte des textes classiques depuis au moins le XVe siècle avait aiguisé les curiosités érudites. L’attention portée aux langues et aux patrimoines populaires accompagna le réveil des nationalités et l’exigence de dignité linguistique et sociale.

Cette étude critique discute des intuitions et des errements passés – Gaule mythique, bosquets druidiques, triades récentes, alphabets végétaux, syncrétismes de la Grande-Bretagne prémoderne –, en les replaçant dans le cadre historique, intellectuel et moral des époques envisagées. Le domaine breton n’a pas été négligé.

Entre autres sujets est étudié le célèbre Barddas de Iolo Morganwg qui s’inscrit dans la recherche d’une spiritualité indigène et répond à la volonté de son auteur d’œuvrer au relèvement de son pays au moyen d’un réseau d’assemblées revivalistes. Le bardisme rénové participait à ce mouvement, rompant avec le conformisme ambiant. Dans un autre genre les Triades exposent la doctrine des cercles de l’existence, Annwn, Abred et Gwynfyd. Quelle est la part héritée de ce discours ?

Ainsi on met en évidence des conceptions qui font sens dans l’histoire de la tradition celtique récente.

Contient un tableau et 4 illustrations.

ISBN : 978-2-915915-43-1
EAN : 97829159154233
Dépôt légal : mars 2016
Format : Dos carré collé – 415 pages
Dimensions (en cm) : 14,5 x 20,5
Prix TTC : 22 €

Lire la suite

Come il dizent par cez nouz

par Patrik Deriano

anthologieCe livre réunit près de 2 000 expressions, locutions ou tournures de Haute-Bretagne. Elles proviennent de dictionnaires, de glossaires anciens et de collectages auprès de gallésants de naissance.

Comment traduit-on, par exemple, en gallo  « couper les cheveux en quatre », « rire comme un bossu », ou « fier comme un paon » ? À l’inverse, qui sait que adreit come un pourcèo de sa coue, débriqher Nobis pour briqher Nostra, chavirer sez paniers signifient respectivement : être maladroit, déshabiller Pierre pour habiller Paul, trépasser.

Une langue ne se réduit pas à du vocabulaire, de la phonétique et de la grammaire. L’esprit du gallo se manifeste surtout dans la vision que les gens ont de leur environnement, de leur vie quotidienne, du travail, de la religion…  ainsi que dans la manière de décrire les émotions, les sentiments, les comportements, les relations humaines au sein du couple, de la famille et de la société. L’humour et l’ironie ne sont jamais oubliés en Pays gallo ; ainsi, on qualifiera une divorcée de veuve a pas-mort, on dira d’une personne très apeurée qu’elle tremblle du megr de sez fesses…

La richesse linguistique de la langue gallèse est grande. Elle ne demande qu’à être mieux connue et reconnue.

Dix-sept dessins en noir et blanc, de Romain Ricaud, pleins de malice ou de tendresse, viennent illustrer cette petite anthologie.

ISBN : 978-2-915915-42-3
EAN : 9782915915426
Dépôt légal : mars 2016
Format : Dos carré collé – 310 pages
Dimensions (en cm) : 14,5 x 20,5
Prix TTC : 17 €

Lire la suite

Les Noms de lieux de la région de Saint-Malo – De la toponymie à l’histoire

st-malopar Guillaume Béchard
en collaboration avec Christophe Derbré

Le Clos-Poulet, et plus globalement la région de la Rance, a connu diverses vagues de peuplement humain : après les Pré-Indo-Européens, dont on sait peu de choses, vinrent les Gaulois, puis les Romains, les Bretons d’outre-Manche, les peuples germains et les Vikings. Chacun a laissé son empreinte au travers des noms de lieux. À partir du Moyen Âge, il n’y aura plus d’invasions et le parler roman s’imposera définitivement.

Qui devine que Talué est breton et signifie « face au bois », que La Haize révèle une haie défensive au temps des Germains, que les mielles sont des dunes en norois ou encore que La Badiolais nous indique la présence de merisiers ?

Cette petite étude propose au lecteur de discerner les différents apports linguistiques successifs dans la toponymie locale, par le prisme de l’Histoire, qu’il s’agisse des noms de pays, de cours d’eau, de communes, de hameaux ou de parcelles.

Contient 3 cartes en N/B et 3 index de noms

ISBN : 978-2-915915-41-5
EAN : 9782915915409

Dépôt légal : avril 2015

Format : Dos carré collé – 80 pages
Dimensions (en cm) : 14,5 x 20,5

Prix TTC : 9 €

Lire la suite

Le Parler du pays de Fougères

par Amand Dagnet & André Malassis

fougeresEn 1889 Amand Dagnet  fit paraître Le Patois fougerais (dialecte haut-breton), essai de grammaire, récompensé par le grand prix d’honneur offert par le président de la République. Ce travail fondamental sur le gallo fut remanié et augmenté entre 1901 et 1905 dans les Annales de Bretagne. Il n’avait cependant jamais fait l’objet d’une publication grand public, du fait de sa transcription phonétique plutôt réservée aux érudits. Il fut néanmoins la principale source d’une chronique sur le patois dans le bulletin de la Maison du Coglais dans les années 80.

Dans le cadre d’une réédition, il sembla logique de rassembler d’autres travaux sur le parler fougerais, notamment ceux d’André Malassis, qui sont plus récents.

Outre leur richesse linguistique, ces quelque 2 500 termes ou locutions nous donnent un remarquable aperçu des mœurs, us et coutumes de la société rurale du XIXe-XXe siècle au pays de Fougères.

Contient un tableau phonétique et 29 photographies N/B.

ISBN : 978-2-915915-40-7
EAN : 9782915915402

Dépôt légal : avril 2014

Format : Dos carré collé – 358 pages
Dimensions (en cm) : 14,5 x 20,5

Prix TTC : 19 €

Moulins et Meuniers de Bretagne

par Fons De Kort

moulinsLa vie du meunier et de sa famille au travers d’exemples de moulins bretons, de Ouessant aux pays de Guérande et de Rennes. Le moulin à vent, à eau ou de mer servait à moudre, fouler, tanner, concasser, fabriquer papier ou huile… Implantation géographique, aménagement, langage des ailes, légendes, proverbes, glossaire, etc. sont abordés.
Contient près de 70 planches techniques, dessins couleur ou N/B à la plume.

ISBN : 2-915915-13-X
EAN : 9782915915136
Dépôt légal : juillet 2006
Format : Dos carré collé – 160 pages
Dimensions (en cm) : 17 x 23
Prix TTC : 24 €

vers le site de la Fédération française des associations de sauvegarde des moulins

Lire la suite

La Naissance des nations brittoniques – de 367 à 410 –

par Alan J. Raude

nationsOn nous dit que l’année 513 est le point de départ de la bretonnisation de l’Armorique. En outre, on prétend que les Brittons ont fui massivement leur l’île sous la menace grandissante anglo-frisonne pour s’établir en demandeurs d’asile dans la péninsule armoricaine sous domination des Francs. La réalité est autre.
L’Histoire est affaire d’États et pour écrire l’histoire des peuples, il faut connaître leurs langues. Par le prisme indispensable de l’analyse linguistique et l’étude réelle des textes anciens, l’auteur démontre que les Brittons étaient présents en Armorique dès le début du Ve siècle comme acteurs réalisant un plan stratégique de défense de l’Empire romain : élimination du danger scotique et sécurisation du Tractus Armoricanus contre les pirates « saxons ». Ainsi naissait un nouvel ordre politique : l’Armorique était un protectorat breton dès 400 et en 410 les nations brittoniques (les actuels Bretagne, Cornwall et pays de Galles) devenaient autonomes.
Neuf cartes, une chronologie générale et un index précieux viennent faciliter la lecture de ce travail.

 
 
 
 

ISBN : 978-2-915915-25-3
EAN : 9782915915259
Dépôt légal : septembre 2009
Format : Dos carré collé – 152 pages
Dimensions (en cm) : 14,5 x 20,5
Prix TTC : 19 €

Lire la suite

La Vie maritime dans le pays des Abers (1861-1906)

par Jean-Pierre Hirrien

abersLe pays des Abers dans la seconde moitié du XIXe siècle présente des particularités économiques qui rappellent par de nombreux aspects bien d’autres terroirs de Bretagne. Situé sur le plateau du Léon, ses habitants s’adonnaient tout naturellement à l’activité dominante de l’époque : l’agriculture. Cependant une frange de sa population se tourna résolument vers la mer voisine pour survivre. C’est là que réside l’originalité de ce territoire.
Dans quels domaines les travailleurs de la mer exerçaient-ils leurs talents et vivaient-ils, pour certains, leurs envies ? Le cabotage et la marine marchande n’ont pas attiré les foules. Par contre, les petites pêches aux crustacés et au mulet ont connu un réel succès et de nombreux pêcheurs ont acquis une renommée locale voire bretonne. De même, l’aventure à la langouste vers les ports d’Ibérie est restée dans la mémoire collective comme une épopée inégalée. Enfin, le pays des Abers s’est progressivement orienté vers une ressource prometteuse, portée par la révolution industrielle : le goémon, au point d’en devenir emblématique pour la région. Des centaines de professionnels travaillaient dans divers secteurs halieutiques et étaient, à ce titre, inscrits maritimes. Ce statut en faisait des hommes bénéficiant d’avantages sociaux indéniables pour l’époque. La contrepartie n’était pas négligeable pour l’État : ces rudes gaillards demeuraient mobilisables et assumaient dans la Royale un service qu’ils accomplissaient la plupart sans trop rechigner.
Cette étude inédite et fort bien documentée est le fruit d’un patient travail d’investigation réalisé à partir des registres de l’inscription maritime du syndicat de L’Aber-Wrac’h (de 1861 à 1906), registres qui n’avaient, à ce jour, retenu l’attention d’aucun historien.
Contient près de 55 photographies, cartes ou dessins en N/B.

ISBN : 978-2-915915-30-X
EAN : 9782915915303
Dépôt légal : août 2010
Format : Dos carré collé – 180 pages
Dimensions (en cm) : 14,5 x 20,5
Prix TTC : 18 €

Lire la suite

Le Pagan et la Mer

par Jean-Pierre Hirrien

paganLes Paganiz ont trop longtemps été présentés comme des êtres frustres, arriérés et volontiers naufrageurs. Cette image tenace doit pourtant être nuancée. L’existence de ces hommes et de ces femmes est avant tout une histoire du quotidien axée sur l’exploitation d’un milieu maritime inhospitalier et agressif trouvant ses manifestations dans la pêche, la récolte du goémon ou encore le cabotage. Car le Pagan se caractérise par une pluriactivité mi-agricole mi-maritime.
Mais au XIXe siècle, le Pays pagan se laisse peu à peu gagner par la modernité : des phares illuminent les côtes, des ponts favorisent les communications, les polders supplantent les marais et des trains déversent leurs flots de touristes venus de cités voisines ou lointaines.
Le Pays pagan n’a pas été épargné par les conflits et fut le théâtre de combats navals. Ce qui eut des conséquences pour la population littorale. Contraints et forcés, les Paganiz ont parcouru mers et océans du monde lors des levées du service des classes et de l’inscription maritime. Durant l’Ancien Régime et jusqu’à l’Empire, ils durent assurer la surveillance et la défense côtières contre l’Anglais. Enfin, les guerres du XXe siècle ont généré la cohabitation avec les troupes américaines et l’occupation allemande.
Jean-Pierre Hirrien relate dans cet ouvrage qui contient près de 140 cartes, photographies et dessins en N/B ou couleurs, trois siècles d’histoire de cette communauté humaine à forte identité.
 

ISBN : 978-2-915915-15-6
EAN : 9782915915150
Dépôt légal : juillet 2007
Format : Dos carré collé – 366 pages
Dimensions (en cm) : 14,5 x 20,5
Prix TTC : 22 €

Lire la suite

Les Écritures celtiques

par Yvan Guéhennec

ecrituresLes Celtes de l’Antiquité n’ont certes pas inventé d’alphabet original, mais ils ont su très tôt faire usage des écritures grecques et latines dans leurs échanges commerciaux avec leurs voisins méditerranéens.
Pour les Anciens Celtes, l’écriture avait le défaut de fixer, dans l’espace et le temps, des concepts liés à un autre monde que l’on ne saurait décrire de façon profane. Seule l’oralité, non saisissable, pouvait représenter le monde magico-religieux.
Néanmoins entre le IIIe et le VIIIe siècle, on utilise en l’Irlande un signaire : l’Ogam. Au pays de Galles, au IXe siècle, l’historien Nennius invente un alphabet et au XVIIIe apparaît le Coelbren, sous la plume du barde Iolo Morganwg.
Cet ouvrage retrace l’histoire de ces trois écritures.
 
 
 
 

ISBN : 978-2-915915-21-0
EAN : 9782915915211
Dépôt légal : avril 2008

Format : Dos carré collé – 70 pages

Dimensions (en cm) : 14,5 x 20,5

Prix TTC : 13 €

Lire la suite

Études de symbolique celtique – Rythmes et Nombres

par Philippe Jouët

nombresLa tradition celtique qui s’exprime dans les récits mythiques ou les thèmes décoratifs obéit à un rythme fondamental producteur d’images et de motifs qui s’enchaînent et se répètent. La combinaison des nombres épouse le mouvement des êtres et des situations. Malgré la nature bien souvent énigmatique des documents, le savoir qui se cache derrière le jeu des nombres ou les paradoxes du temps et de l’espace peut être dans certains cas retrouvé. Cette étude propose une approche détaillée de ces questions qui impliquent la cosmologie, l’organisation sociale, les trois mondes et les quatre régions, les rites et les dieux du monde celtique.

ISBN : 978-2-915915-36-9
EAN : 9782915915365
Dépôt légal : février 2012

Format : Dos carré collé – 224 pages

Dimensions (en cm) : 14,5 x 20,5

Prix TTC : 18 €

Lire la suite